• Le regard des autres - court métrage

     

    Le regard des autres - court métrage

     

     

     

    Danse et cinéma : “Le regard des autres“

     

    Le Film        

     

    Ce film de 38 mn est le résultat de plusieurs mois de travail, d'une semaine de tournage en Aveyron et d'un mois de post production acharnée... dans un décor naturel qui décontextualise la danse, accompagné des mots de l’écrivain Christian Bobin

     

     

    “Je suis suspendu au regard de l’autre comme un trapéziste sans filet, parce que j’ai peur de tomber aux mains de moi-même. Comme un volcan qui dort, je sommeille en moi. Je, cet autre sur qui je n’ai pas misé, envers qui je n’ai pas d’égards. Je me range, je m’arrange et bien loin de ce qui me ronge et de ce que j’éprouve, je pense à ce que tu vas penser de moi. Pour cela qu’est-ce que je cache ? qu’est-ce que je tais ? qu’est-ce que je tue? Combien d’aménagements me faut-il faire et de compromis et de compensations, pour ne pas te déplaire ? Ce que l’autre pense, je pense ; ce que l’autre veut, je veux ; ce que l’autre décide que je ne suis pas, je ne suis pas.

    Cet autre à qui je donne le pouvoir de me faire exister et dont je suis l’objet.

    L’homme a plus d’ailes qu’il n’a de racines car il voudrait être un ange, mais il bâtit ses rêves sur la rumeur et sa voix se confond. Il appelle ça l’harmonie. Il refuse d’incarner ce corps et d’en accepter les contraintes. Pourtant, ce corps intrépide fait remonter à la surface l’intimité sublime, renvoyant au temps d’avant la répression. Là, l’ombre aussi a de l’avenir, le désir s’y réfugie, l’émotion règne .

    Nous sommes toujours les témoins de notre silence.

     

    Le regard des autres revient comme un obstacle, il fait son œuvre. C'est le silence qui l'emporte;

    Le film capte ce silence, il offre des images d'une pensée qui voyage, depuis les regards qui la soutiennent, à ceux qui la dérangent.

    Si un regard aimant nous permet de nous construire avec la confiance pour base, le pouvoir que l’on donne au regard de l’autre peut nous asservir.

    Au cœur de cette contradiction, le film parle de la différence entre ce que nous sommes intérieurement et ce que nous montrons à l'extérieur; il choisit pour cela le langage du silence, celui du corps.“                                                               

     

      Valérie Merle. Avril 2007

     

     


      Direction chorégraphique: Jérôme et Valérie Merle
    Scénario: Jérôme et Valérie Merle avec la participation
    de Christophe Leclaire
    Réalisation et montage: Christophe Leclaire
    Assistante: Laura Biondi
    Images: Christophe Leclaire, Rodolphe Ayrault
    Prises de son: Florent Baranovsky
    Voix off
    : Florent Baranovsky
    Citations: Christian Bobin     avec son aimable autorisation

    Produit par: “Compagnie Jérôme et Valérie Merle“ en association avec “Images Secondes“

    Interprètes:  Marie-Hélène Bernard, Véronique Lambe
    rt, Thierry Neufville, Cécile Vankersschaver, Chloé Vankersschaver, Anne Vilbert, Philippe Denais, Valérie Merle, Hélène Loret, Mireille Pioche, Jérôme Merle, Lalou Denais, Jean Loret.

     

     

     

    Le regard des autres - court métrage

     

    Le regard des autres - court métrage

     
     
     
     
      Bande annonce - Réalisation Christophe Leclaire
     

     

     

     

     

    Nos remerciements vont: 

     

    A monsieur le maire de Saint Rome de Tarn

    à monsieur le maire de Saint Affrique

    aux représentants et habitants de ces deux communes Aveyronnaises

    à monsieur le curé de Saint Rome de tarn,

    à l'auberge de Saint Rome de tarn,
    à L'espace Europe de Crépy en Valois,
    à Paul Lamps,
    à Genneviève et Robert Sicard et leur maison,
    à Fernande et Jean Loret,
    à Lalou Denais,
    à Caco et Catou Merle,
    à Véronique Berton...
     
    A Christian Bobin, écrivain.

     

     

    Galerie de photographies: Le regard des autres (le film, le tournage)

    Photographies: Anne Vilbert, Véronique Lambert, Hélène Loret ©

     

    Le Film dans son intégralité 

    Christophe Leclaire