• Compagnie - Les Chorégraphes

     

     
     

    Compagnie - Les Chorégraphes 

     

    Festival ART'ZIMUT 2005 

     

     

     

     


     

    Propos recueillis par Lydia Archimède, à propos de “Je suis jaloux de vous“.

     

    Au lendemain de leur spectacle, “Je suis jaloux de vous“, Jérôme et Valérie m’ont reçu à l’issue de leur dernière séance de stage. Mariés depuis huit ans, ils dansent ensemble depuis une quinzaine d’années. Après une longue formation avec Isabelle Dubouloz, ils créent leur compagnie afin de poursuivre leur propre recherche, avec la raideur et la disharmonie des corps, aussi.

     

    Lydia: Pourquoi ce thème la jalousie ?


    Valérie : Quand on travaille en création, c’est un peu ce que l’on vit au quotidien dans nos relations avec nos danseurs et dans les relations en général dans les cours de danse. Pour que la danse commence à prendre une identité, à devenir plus puissante, plus libre, pour qu’elle puisse s’ouvrir et être donnée vraiment, qu’elle parle plus vers l’extérieur que simplement pour soi, il faut gagner en confiance. Le maître mot de notre travail en général aussi bien dans l’enseignement que dans la compagnie est : la confiance. Comment trouver sa place, comment trouver ses racines, affirmer son identité ? Comment accepter, à un moment donné de s’engager, de moins lutter, au moins au moment de la danse. On a travaillé sur la jalousie parce que la plupart du temps, on se compare, on se diminue soi-même, on s’empêche d’aller chercher, on coupe la danse.


    Jérôme : Je suis d’accord avec Valérie, mais je le dirais autrement. Plus que la confiance, c’est la nécessité qui est au cœur de notre approche. Lorsque je vois de la danse, que je vois des corps bouger, j’ai la chance d’y voir, plus qu’une surface. Je vois quand un danseur manque de confiance, je vois le rapport au geste que cela crée et je sens d’emblée qu’on ne peut pas passer à côté de cela.
    En tant que danseur, je sens également qu’on ne peut pas me dire : c’est comme cela qu’il faut faire ou ce n’est pas comme cela qu’il faut faire. On peut me le dire mais au fond, il y a une nécessité plus grande qui fait qu’il faut que je danse. C’est ce que j’entends par confiance : celle de pouvoir dire : écoutez, voilà ce que je pense.


    Lydia: Quelle est la spécificité de votre travail avec les danseurs ?


    Valérie : Notre spécificité, dans l’enseignement comme dans les spectacles, est de travailler l’improvisation.
    Parce qu’il y a une très grande qualité quand les corps sont là, ici et maintenant : “ce que veut dire contemporain“.
    On travaille énormément « improviser », pour que la danse ne soit pas qu’une technique, qu’une reproduction des pas, qu’une récitation ou le simple apprentissage d’un vocabulaire, il est important qu’elle puisse être reliée à l’âme du danseur, à son désir, à sa sensibilité et que peu à peu, il puisse créer, inventer, découvrir.


    Jérôme : Pour moi, le geste n’est pas une fin en soi. Le mouvement est porteur de quelque chose et c’est cela qui m’intéresse. Travailler la technique mais pour quoi dire. Dire regardez, je suis technique. Cela n’a pas de sens. C’est-à-dire que le fond du travail que je fais, c’est le dire mais le dire par le corps. Alors à ce moment là se pose la question de la technique. Se pose la question des moyens pour dire. Mais c’est d’abord la nécessité de dire. C’est d’abord un travail interne sur les désirs, le plaisir, sur le pourquoi
    de la danse tout simplement. Pourquoi on danse, pourquoi on a envie de danser. Nous avons aussi la sensation que la danse n’appartient pas uniquement à ceux qui auraient une qualité corporelle.
    Nous avons plutôt la conviction qu’elle s’inscrit dans un corps, n’importe quel corps, de n’importe quel âge, avec n’importe quelle infirmité. Le travail consiste à se mettre en relation d’abord avec son corps, avec son infirmité, avec son poids, avec sa taille, sa respiration. Quand on a commencé, on a fait tout de suite des comparaisons avec la création artistique, en particulier en peinture.
    Pour moi, c’est devenu évident : la raideur d’un corps, c’est magnifique. Pourquoi faudrait-il taire la raideur. En danse, on parle souvent d’harmonie mais la disharmonie aussi est un sujet intéressant. 


    Lydia:
    Alors pourquoi dansez-vous ?


    Valérie : Pour moi, c’est une nécessité. Si je ne dansais pas, je serais malheureuse. Au moment où je danse, je crois que je suis totalement moi-même. C’est le moment où
    j’arrive le plus fortement à la fois à m’élever et en même temps à être ancrée et centrée. C’est le lieu où je suis tranquille, à ma place. J’ai plus de difficulté à vivre au quotidien qu’à être dans la danse.


    Jérôme : C’est difficile. Je crois que je danse parce que j’ai besoin de me retrouver, je crois que je me cherche.
    J’ai dansé pour la première fois, à l’université. J’avais 19 ans et je venais de passer mon bac.


    Lydia: C’est tard ?

    Très tardif. J’étais un nageur de haut niveau. Au moment où j’ai rencontré la danse, cela a été un choc émotionnel.
    J’ai commencé à être moi-même pour la première fois, c’était comme une nouvelle naissance. Tout à coup, c’est comme si je n’avais jamais parlé, comme si je n’avais jamais été moi. J’étais quelqu’un d’autre, j’avais une identité nouvelle. Je me sentais bien, ma parole devenait mienne. Il y a peut-être un lien avec ce que j’enseigne et la manière dont je le fais : le danseur doit chercher sa propre
    parole.




     

    Compagnie - Les Chorégraphes

      Extrait du film: “Rendez-vous".  Réalisation: Marc Guiochet

     

     


    Jérôme Merle : 

     

    Jérôme Merle

     

    Découvre la Danse à l'Université de Montpellier auprès de Jackie Taffanel,

    où il étudie les STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives).

     

     

     

    FORMATION DANSE

    1984-1987 : Découvre la danse à Montpellier avec Jackie Taffanel.

    1989-1992 : Travail régulier avec Karine Wheaner et Pierre Doussaint .

    Participe à de nombreux stages où il rencontre le travail des chorégraphes :

    Jean Gaudin - Georges Appaix - Mathilde Monnier - Gérard Gourdot - Daniel Larrieu - Jean-françois Duroure - Marc Tompkins - Gigi Cacculianu - Christine Burgos - Thierry Bae - Hervé Diasnas.

    1990-2000 : Stages avec Jackie Taffanel, avec Pierre Doussaint.

    1992-1993 : Rencontre avec Enriqué Pardo. Pratique au sein de l’atelier danse - théâtre“Bordeline“ pendant deux ans, y rencontre l’enseignement de Dominique Dupuis.

    1992- 1997 : suit l’enseignement d’Isabelle Dubouloz, cours hebdomadaires et stages, entre dans sa compagnie en tant qu’Interprète, devient son assistant sur des cours à Paris et pour des formations AFDAS.

    Formation au sein de l’Académie des Arts martiaux et des Arts contemporains (2 AMAC) où il pratique le Clown, l’Ecriture,le Théâtre.

    Depuis 1993 : Formation en Aïkido et Aïkitaïso.

    En 1997: Acquisition des UV de technique, de musicologie, d’histoire du Diplôme d’état de Danse Contemporaine, suspendu à l’UV de pédagogie.

     

    INTERPRETATION :

    1991-1994: Dans la compagnie Claire Lesbros, pour une reprise de rôle dans “Les robes du Dimanche“, premier prix de Chorégraphie de la fédération Française de Danse en 1991. “De l’espèce des passiflores“ qui obtient le prix de chorégraphie au 10ème concours international de chorégraphie Volinine en 1993 et “les semelles de vent“.

    1992-93: Dans la compagnie Courrier Sud, avec Marion Bati.

    1994-1997: Dans la compagnie Isabelle Dubouloz pour les pièces : “la blessure“et les “Danses blanches“.

    1995- 1996: Au sein de l’association 2AMAC, dans les créations “Altaïre“ version dansée, version théâtre.                

    Ensembles ils créent: 

     

    1989: L' Association Séraphino : Création, promotion de la danse contemporaine, événements culturels.

    1992-1993-1995-1996 : Un festival de Danse : ‘’Diagonale Danse’’ suivi de ‘’ Les petits jours’’ , financé par la MJC de Crépy-en-Valois, la municipalité de Crépy-en-Valois, la Direction régionale des affaires culturelles de Picardie.

    2000: l’Association est rebaptisée : “Cie Jérôme et Valérie Merle

     

    Réalisation et interprétation avec Seraphino:

     

    1989: Duo “ Le jour même “ avec Jérôme Merle, sélectionné aux rencontres internationales de Gronningen.

    1994: Pièce pour 5 danseurs “ Attention fragile “.

    1995 : Chorégraphie : “Le rendez-vous’’ Vidéo-Danse. Réalisation : Marc Guiochet. Interprétation : Jérôme Merle

    1997 : Participe à la réalisation d’une Vidéo Danse, Reportage sur l’enseignement de la Danse au lycée à travers la pièce “Notre café-théâtre “, en collaboration avec la chorégraphe Isabelle Dubouloz et BSC production.

     

    Réalisation et interprétation avec Cie Jérôme et Valérie Merle

     

    1999: Pièce Chorégraphique “ Stop “, pour 9 danseurs.

    2000: Pièce Chorégraphique “ Le tango n’aura pas lieu “, pour 7 danseurs.

    2000 : Chorégraphie le Solo “ Le poète“ avec Jérôme Merle, sur des textes de Léo Ferré.

    2001: Performance : “Mots d’auteurs, Mots de danseurs“, avec 9 Danseurs.

    2002 : Performance “Corps en présence“ 8 danseurs, (4 hommes, 4 femmes).

    2003: Pièce Chorégraphique : “ Qui est le Loup ?“ avec 6 danseurs et 1 comédien.

    2004: Performance intitulée :“Court-métrage“, 6 danseurs, 1 comédien

    2005 : Création de la Pièce : “ Je suis jaloux de vous“ avec 6 danseurs

    2006 : Performance: Danses et Lectures avec l’écrivain Luxembourgeois Lambert Schlechter.

    2007 : “ La faille du héros“ Pièce chorégraphique pour 10 danseurs, un clown et des mots.

    2008 : “Le regard des autres“ film Danse avec 11 danseurs. Réalisation : Christophe Leclaire, Direction chorégraphique : Jérôme et Valérie Merle. Citations : Christian Bobin.

    2009 : Pièce chorégraphique “le regard des autres “ à partir du film de Christophe Leclaire.

    2010 : Performance interactive en création, avec 11 danseurs.

    2011 : Création “La voie est libre“ pour 11 danseurs.

    2012 : Performance interactive “Le point de départ“. Musicien en live : Philippe Leteissier.

    2013 : Création : “ Le bruit du dehors“ , pour 8 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2014 : “ Le bruit du dehors“ version 2. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2015 : Création “BLANC“, pour 7 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2016 : “BLANC“,version 2 pour 9 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2017 : “ECORCE VIVE“ en création. Création autour de l'espace musical : Anne Germanique. 

    ENSEIGNEMENT

    -Depuis 1992 : Dirige des ateliers artistiques danse en milieu scolaire (secondaire)

    -De 1996 à 2002: Participe au projet “Danse à l’école’’ dans l’Oise (primaire) .

    -De 1993 à 2010: Participe à la formation professionnelle à l’Education Nationale.

    -1994-1995-1996 : Enseigne en tant qu’assistant d’Isabelle Dubouloz à Paris.

    -Depuis 1999 : Donne un atelier hebdomadaire au Coliséum à Amiens au sein de l’association “C’est comme ça“

    -Création de l’option Art danse en 2008.

    -Depuis 2003 : Créé et dirige le stage “ Le corps poétique“ : 3 Dimanche pour créer, avec l’émotion pour moteur, la technique comme moyen, la scène pour finalité. Chaque stage se termine par un spectacle donné à la MJC culture de Crépy en Valois.

    -Donne des stages d'été au sein de Festival Art'Zimut (de 2003 à 2006) puis à Faragous (depuis 2007)

    -2006 : Obtient la certification Art Danse mise en place par l’éducation Nationale.

    -Depuis 2008 : Fait partie de la liste des intervenants culturels en danse et intervient à ce titre dans des projets culturels de collèges alentours.

     

     


     

        Valérie Merle : 

     

    Valérie Merle

     

    Découvre la Danse Contemporaine à l'Université René Descartes à Paris V,

    où elle étudie les STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) 

     

     

    FORMATION DANSE

    Danse Africaine:

    1979-1981: avec Jeannine Claës à la Scola Cantorum.

    1989-1990: avec Elsa Wolliaston.

    Danse Contemporaine:

    1983-1988: Découvre cet Art à l’université, avec Claude Philippi et Françoise Lamouche. Y étudie l’histoire de la Danse.

    A partir de 1990: Suit les cours de Karine wheaner, de Pierre Doussaint.

    Approfondit en stage l’enseignement de Pierre Doussaint, de Jackie Taffanel.

    Participe à de nombreux stages où elle rencontre le travail des chorégraphes : Ingeborg Liptay, Jean Gaudin, Jean François Duroure, Mathilde Monnier, Thierry Bae, Gigi Cacciulianu, Daniel Larrieu, Hervé Diasnas, Christine Burgos.

    1996: Acquisition des UV de technique, de musicologie du Diplôme d’état de Danse Contemporaine, suspendu à l’UV de pédagogie.

    Danse Voix Théâtre:

    Rencontre le travail d’Elinor Ambash, celui de George Appaix.

    Suit les ateliers hebdomadaires et stages de Gérard Gourdot.

    En 1991: Découvre le Panthéâtre d’Enrique Pardo ; participe à son atelier “Borderline“ pendant 2 ans.

    Danse et Arts martiaux:

    1992-1997: à mis temps à l’éducation nationale; se forme auprès d’Isabelle Dubouloz 2 fois par semaine à Paris ainsi qu’en stages, entre dans son groupe de recherche et de création.

    Formation à l’Académie d’Arts martiaux et d’Arts contemporains: Pratique la danse, le théâtre, le clown, l’écriture.

    1993 : Débute l’Aïkido et l’Aïkitaïso.

     

    INTERPRETATION:

    1991-1994: Dans la compagnie Claire Lesbros, pour “de l’espèce des passiflores“ qui obtient le prix de chorégraphie au 10ème concours international de chorégraphie Volinine en 1993 et “les semelles de vent“.

    1992-1993: Dans la compagnie courrier sud, avec Marion Bati.

    1994-1997: Dans la compagnie Isabelle Dubouloz pour les pièces : “la blessure“ et les “Danses blanches“.

     

     

     Ensembles ils créent: 

     

    1989: L' Association Séraphino : Création, promotion de la danse contemporaine, événements culturels.

    1992-1993-1995-1996 : Un festival de Danse : ‘’Diagonale Danse’’ suivi de ‘’ Les petits jours’’, financé par la MJC, la municipalité de Crépy-en-Valois, la direction régionale des affaires culturelles de Picardie.

    2000: l’Association est rebaptisée : “Cie Jérôme et Valérie Merle“

     

    Réalisation et interprétation avec Seraphino:

     

    1989: Duo “ Le jour même “ avec Jérôme Merle, sélectionné aux rencontres internationales de Gronningen.

    1994: Pièce pour 5 danseurs “ Attention fragile “.

    1995 : Chorégraphie : “Le rendez-vous’’ Vidéo-Danse. Réalisation : Marc Guiochet. Interprétation : Jérôme Merle


     

    Réalisation et interprétation avec Cie Jérôme et Valérie Merle

     

    1999: Pièce Chorégraphique “ Stop “, pour 9 danseurs.

    2000: Pièce Chorégraphique “ Le tango n’aura pas lieu “, pour 7 danseurs.

    2000 : Chorégraphie le Solo “ Le poète“ avec Jérôme Merle, sur des textes de Léo Ferré.

    2001: Performance : “Mots d’auteurs, Mots de danseurs“, avec 9 Danseurs.

    2002 : Performance “Corps en présence“ 8 danseurs, (4 hommes, 4 femmes).

    2003: Pièce Chorégraphique : “ Qui est le Loup ?“ avec 6 danseurs et 1 comédien.

    2004: Performance intitulée :“Court-métrage“, 6 danseurs, 1 comédien

    2005 : Création de la Pièce : “ Je suis jaloux de vous“ avec 6 danseurs

    2006 : Performance: Danses et Lectures avec l’écrivain Luxembourgeois Lambert Schlechter.

    2007 : “ La faille du héros“ Pièce chorégraphique pour 10 danseurs, un clown et des mots.

    2008 : “Le regard des autres“ film Danse avec 11 danseurs. Réalisation : Christophe Leclaire, Direction chorégraphique : Jérôme et Valérie Merle. Citations : Christian Bobin.

    2009 : Pièce chorégraphique “le regard des autres “ à partir du film de Christophe Leclaire.

    2010 : Performance interactive en création, avec 11 danseurs.

    2011 : Création “La voie est libre“ pour 11 danseurs.

    2012 : Performance interactive “Le point de départ“. Musicien en live : Philippe Leteissier.

    2013 : Création : “ Le bruit du dehors“ , pour 8 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2014 : “ Le bruit du dehors“ version 2. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2015 : Création “BLANC“, pour 7 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2016 : “BLANC“,version 2 pour 9 danseurs. Création autour de l'espace musical : Philippe Leteissier.

    2017 : “ECORCE VIVE“ en création. Création autour de l'espace musical : Anne Germanique.

    ENSEIGNEMENT:

    1999 : Participe au projet de création d’une vidéo avec des élèves du LP de Breuil le Vert : “intérieur“ ou, comment les élèves danseurs se réapproprient-ils leur espace de Lycée après 18h avec : les classes, les couloirs.

    Depuis 1992 : Dirige des Ateliers hebdomadaires et des stages pour adultes;

    Depuis 1993: Participe à la formation continue en milieu scolaire, pour les enseignants de l’éducation nationale;

    De 1994 à 2002 : Enseigne dans le cadre du projet “Danse à l’école“ dans le département de l’Oise.

    Depuis 1995: Enseigne à l’école de Danse Contemporaine de Braine, dans l’Aisne (cours enfants, adultes).

    Depuis 2003 : Créé et dirige le stage “ Le corps poétique“ : 3 Dimanche pour créer, avec l’émotion pour moteur, la technique comme moyen, la scène pour finalité. Chaque stage donne lieu à un spectacle à la MJC de Crépy en Valois.

    Donne des stages d'été au sein de Festival Art'Zimut (de 2003 à 2006) puis à Faragous (depuis 2007)

    2006 : Obtient la certification Art Danse mise en place par l’éducation Nationale.

    2008 : Créé l’option facultative Art Danse au lycée Jean Monnet de Crépy en Valois.

    Depuis 2008 : Fait partie de la liste des intervenants culturels en danse, intervient à ce titre dans des projets culturels de collèges environnants.

     

    -Ateliers artistiques Danse :

    Depuis 1992, des Ateliers artistiques ont permis à de nombreux élèves de vivre des expériences de création, en partenariat avec des chorégraphes professionnels ou d'autres artistes. 

    -UNSS Danse :

    Depuis 1992 les élèves de l'UNSS Danse font l'expérience de la création jusqu'à la scène..  

    -Option Art Danse :

    Création de l’option Art danse en 2008.

     

     

    Compagnie - Les Chorégraphes