• ECORCE VIVE

    VERSION complète

     

    ECORCE VIVE Version complète

     


    SAMEDI 12 Mai
    centre culturel MJC
    Crépy en Valois
    20h30

    Précédé de
    Le corps poétique 2018

    ECORCE VIVE


    “Contour d'un influx précipité au dehors, forme vidée de sa mémoire, ce qui reste de l'éprouvé,
    l’absence que l’on touche par la grâce du vide creusé jusqu’à la souche.
    Le vide que l’on touche par la grâce de l’absence manifestée.
    La Peau est carapace ; comme la lie et l’écume, une écorce qui demeure en vestige du vivant déjà tu.
    Surface exposée, elle est une frontière entre dedans et dehors.
    Elle définit, protège et masque un espace intérieur ; elle parle de ce qui est contenu.
    Ce qui surgit de nous, en nous dans l’espace intime et sidéré.
    Contenu précipité au dehors, dans un inconnu récupéré comme une évidence.
    Fissures, déchirements, équilibres rompus, projections, lignes brisées, formes cristallisées et défaites dans l’instant.
    Un état de mise en abîme fait de tensions, torsions, contradictions.
    Extravagante et incertaine, violente souvent, la danse émerge et s’écrit de ce chaos intérieur ;
    en vagues successives et secousses résurgentes, indomptées, portées comme un acte délibéré, libéré.
    Craquements sous terrains sous le jeu de pressions internes, une danse de crispation, de libérations,
    de traces et de marquages qui font l’histoire du corps.
    Terrain dévasté, enfance qui surgit ; un sursaut, un regain, une eau vive, une bataille perdue, un bonheur traversé,
    une larme de fond, un geste épuisé.
    Des communautés d’états partagés, de formes et de mémoires archivées.
    Dessiner les contours d’une forme au caractère singulier, enraciné.
    Le chemin sinueux et déployé vers des récits sans noms.      
    Ainsi pourrait se danser la condition humaine :
    Ecrire et porter ce qui advient, s’inventer auteur de l’histoire en devenir.
    Surgir, débordé, embarqué, témoin et acteur stupéfait.
    Rompre avec le silence et franchir les frontières des actes qui inscrivent la liberté à cette condition.“
                                                                                                                                                                          Valérie Merle
                                                                                                                                                     

    Direction chorégraphique : Jérôme et Valérie Merle

    Compositions originales : Anne Germanique

    Création d’un espace sonore : Valérie Merle

    Costumes : Anne Vilbert

    Vidéo: Basile Minster

    Photographies : Anne Meyer et Didier Bédu

     

    Interprètes :

    Jérôme Merle, Patricia Fliniaux, Sophie Karadjoff, Véronique Lambert, Valérie Merle, Marie-Hélène Bernard.

     

     

    Informations et Réservation :
    03 44 39 63 18
    secretariatmjcculture@orange.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :